Instantanés

Instantanés

La part d'ombre

La part d'ombre

 

Les rayons du soleil estompent les traits, les dissolvent…Le clair, le distinct deviennent opacité noire. Le corps est traversé, ça et là, de rais lumineux comme pour mieux en relever l'insolite. La silhouette est encore reconnaissable par l'arête du nez, la courbe du visage, le contour de la chevelure… Mais cette forme-là, devant moi est d'un noir si épais qu'elle provoque un sentiment de malaise, un effet de miroir quelque peu effrayant, comme si je me retrouvais devant un incompréhensible. Peut-elle être réellement moi, cette silhouette découpée, mystérieuse, étrange ? Comment admettre que cette physionomie obscure puisse me refléter ?

Pour Rimbaud,« Je est un autre », un je d'ombres à se révéler. Le jeu consiste à franchir ce seuil de l'opaque en soi et à accepter de se laisser surprendre par sa part d'ombre qui peut nous amener à découvrir une vérité sur nous-mêmes.



25/10/2007
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres